La PRINZ-HEINRICH Hohle vient de s’écrouler!

Tel est le message que donna le capitaine KLINNERT (III/IR186) le 15 avril à 13h15, depuis l’abri du commandant d’artillerie.

Une partie des plafonds de la carrière venait de s'effondrer sous l'effet des bombardements répétés de l'artillerie lourde française (mortiers de 370). La zone était particulièrement visée depuis quelque jours dans le cadre de la préparation de l'offensive du 16 avril.

Cette carrière, à l'arrière du front de SOUPIR-CHAVONNE était le refuge des troupes de réserve de l'IR 186 car dehors la position était intenable.



L'entrée principale de la carrière en 1915




Extrait de l’historique de l’IR186


« La PRINZ-HEINRICH Hohle vient de s’écrouler. Les fractions de la 11e cie placées dans le « RHODEB-GRABEN » et les restes de la 8e cie sont totalement ensevelies. Leur dégagement s’avère pour l’instant impossible à cause du bombardement extrèmement violent. Au moins 80 hommes sont sous les décombres ». Déjà dans la matinée du 15, la « PRINZ-HEINRICH Hohle »avait été une nouvelle fois la cible de tirs très puissants. Le plafond céda finalement vers midi sous la pression considérable des explosions et la caverne s’éboulait dans ses parties centrale et arrière. Les équipes de porteurs de la 11e cie avec leur chef, le sous-lieutenant KAYSER (qui venait de donner l’ordre d’évacuation), la majeure partie de la 8e cie avec son chef, le sous-lieutenant SPEER accompagné du chef de section, le sous-lieutenant ECKHARDT, ainsi qu’une partie du détachement d’assaut ont été ensevelis. Il était d’abord impossible d’entamer des travaux de sauvetage. Ceux-ci ont commencé bien plus tard, et tout d’abord par les camarades qui avaient pu se sauver, lors de l’éboulement de la caverne, par un petit trou dans les éboulis, échappant ainsi aux effets mortels de l’écroulement des masses rocheuses. Il a été ainsi possible de sauver une partie des soldats ensevelis, mais plus de 50 (y compris les officiers pré-cités) restaient toujours sous les décombres…."



Vue d'une galerie obstruée (inventaire du patrimoine des Hauts de France)


Nota; cette carrière a été bouchée au bulldozer dans les années 2000 à cause de dégradations et de pillages récurrents.


29 vues0 commentaire